Roumanie Authentique

Informations :

Date limite d'inscription : sam. 17 février 2018

Tarif par personne : 960 €  (supplément single : 135 € )

Période : du dim. 03 juin 2018 au dim. 10 juin 2018


Le prix comprend :

● L’assistance de nos services à l’aéroport de Paris

● les vols réguliers Paris/Bucarest aller et retour

● Les taxes aériennes et de sécurité 

● Un bus privatif pour 12 personnes

● L’hébergement 7 nuits en chambre double standard en hôtels 3*** et 4**** (normes locales) selon étapes

● La pension complète du dîner du J 1 (en vol ou à l’hôtel selon horaire d’arrivée) au petit déjeuner du J 8

● Les boissons (¼ vin ou une bière et ½ eau minérale) à la table ansi que le café et le thé au déjeuner

● Les visites prévues au programme

● Un guide-accompagnateur francophone de l’arrivée au départ

● L’assistance de notre correspondant local

● L’assurance assistance rapatriement 

● La garantie annulation et bagages

● Les frais d'inscription et de cotisation à l'association

 

Le prix ne comprend pas : 

● Le transfert aller et retour en autocar ville de départ-aéroport de départ

● La chambre individuelle :  135 €

● Les pourboires en fin de voyage pour le guide et le chauffeur

 

Formalités :

Carte nationale d’identité* ou passeport, en cours de validité obligatoire

(*carte d’identité dont la validité faciale n’est pas dépassée. Les cartes nationales d’identité prolongées de 5 ans ne sont pas acceptées)

 

Horaires des vols :

Au départ : convocation à l'aéroport Charles de Gaulle à 9h30. Envol à 12h30 - arrivée à Bucarest à 16h20

Au retour : départ de Bucarest à 14h30 - arrivée à Paris Charles de Gaulle à 17h00

 

 

Roumanie-2018-carte.jpg

 

La Roumanie, carrefour d’influences occidentale, byzantine, slave et orientale, est une vraie destination routarde (le coût de la vie y est le moins élevé d’Europe, avec la Bulgarie) et culturelle. Un pays très attachant qui a durement lutté pour son indépendance et sa place au sein de l’Union européenne, et qui se bat encore contre des préjugés si loin de la réalité.

Certes, les stigmates du communisme sont encore bien présents par endroits mais la Roumanie a de nombreux atouts pour séduire : une nature généreuse, propice aux randonnées et à l’observation d’oiseaux (le delta du Danube abrite la plus grande réserve naturelle de pélicans d’Europe), une campagne authentique où les travaux des champs se font encore à la main comme autrefois, des villages préservés où les habitants vous accueillent à bras ouverts dans des pensions rustiques bourrées de charme.

Francophiles et parfois même francophones, les Roumains communiquent facilement et cette hospitalité est un des grands attraits du pays.

Les amateurs de culture et de vieilles pierres ne seront pas en reste en Roumanie, entre l’architecture élégante des villes médiévales de Transylvanie, les châteaux de contes de fées, les églises en bois du Maramureş et les monastères peints de Moldavie, des ensembles uniques au monde, classés d’ailleurs au Patrimoine mondial de l’Unesco. À seulement 2h d’avion de Paris, quel dépaysement !

 

 

Circuit-Roumanie-2018.jpg

Carte du circuit

 

Vous aimerez

Bucarest, capitale au charme inégalable, lien entre Orient et Occident.

Les monastères de la Bucovine et de la Moldavie, Sighisoara classés au patrimoine mondial de l’UNESCO et Sibiu, capitale européenne de la culture en 2007. 

Dîners typiques avec musique traditionnelle en montagne et chez l’habitant

 

Informations pratiques

Capitale : Bucureşti (Bucarest).
Monnaie : leu (pluriel : lei ; sigle : Lei).
Langue officielle : roumain (85 %).


Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco :

  • le delta du Danube ;
  • les monastères de Moldavie ;
  • le monastère de Horezu ;
  • les sites villageois avec églises fortifiées de Transylvanie ;
  • le centre historique de Sighişoara ;
  • les églises en bois du Maramureş ;
  • les forteresses daces des monts d'Orăştie

 

Détail du circuit :

Jour 1 : PARIS - BUCAREST  

Rendez-vous des participants à l’aéroport de Paris CDG à 9H30. Formalités d'enregistrement et envol à 12H30 sur vol régulier Air France pour Bucarest. Arrivée à 16H20. Débarquement, accueil par votre guide-accompagnateur.

Transfert à votre Hôtel. Dîner à l’hôtel et nuit.

 

Jour 2 : BUCAREST, SIBIU, BAZNA (345 km) 

Roumanie-2018-jour-2bis.jpg

Départ vers 08h00 pour les Carpates, arc montagneux de 1 500 km, dernier espace constituant l’essentiel du cheptel européen en ours.  Puis entrée en Transylvanie,  ancienne province de l’empire austro-hongrois, pays “au-delà des forêts“ et région dotée de superbes villes et villages, marqués par la civilisation dite saxonne et indissociable de la culture allemande. Arrivée à Sibiel. Visite du village, des maisons et découverte de la plus belle collection d’icônes sur verre. 

Déjeuner typique chez l’habitant dans une grande salle dans une des maisons villageoises. 

Avec folklore local effectué par les villageois eux même et dégustation d’alcool de prune. 

Route vers Sibiu, capitale européenne de la culture conjointement avec Luxembourg en 2007, berceau de la civilisation saxonneau pied des Carpates et l’une des plus belles villes historiques et des mieux préservées d’Europe avec un vaste ensemble de vieux quartiers.Via un dédale mélancolique de rues pavées, places, fontaines, ponts et demeures anciennes aux couleurs pastel et toitures ornées de grandes lucarnes,  découverte à pied de cette étonnante cité médiévale fondée par des colons allemands au XIIème siècle. et de la cathédrale évangélique. Eléments gothiques, bastions et tours, palais de style baroque austro-hongrois, monuments de l’architecture religieuse, civile et militaire cohabitent harmonieusement. 

Arrivée à Bazna, station thermale réputée pour ses sources minérales curatives. 

Déjeuner en cours de visite. Dîner et logement.

 

Jour 3 : BAZNA, MEDIAS, BIERTAN, SIGHISOARA, BAZNA (135 km)

Roumanie-2018-jour-3bis.jpg

Route vers Medias,important centre des métiers et du commerce du Moyen Age et visite de l’église gothique Sainte-Marguerite. Départ pour Biertan, qui hébergea de 1572 à 1867 le siège épiscopal de la communauté évangélique saxonne et visite de son église fortifiée protégée par une triple enceinte de remparts, ponctués de huit tours. Ces églises spécifiques aux villages saxons jouèrent un rôle religieux et militaire pendant plus de cinq siècles. Au nombre de 300, elles sont l’un des plus denses systèmes de fortifications médiévales du continent européen. 

Puis continuation vers Sighisoara, cité féodale admirablement conservée, fondée par des artisans et des marchands allemands, témoignage remarquable des Saxons de Transylvanie, entre la culture latine de l’Europe Centrale et la culture byzantine orthodoxe de l’Europe du sud-est, culture qui s’achève après 850 années d’existence et ne perdurera plus que par ses monuments architecturaux et urbains. Visite pédestre de la ville : la tour de l’Horlogeavec un cadran dont le mécanisme actionne deux groupes de figurines en bois qui annonçaient les heures d’embauche et de débauche des ateliers de la cité et la maison natale de Vlad Dracul, père de Vlad Tepeş, dit Vlad l’Empaleur, qui inspira le célèbre personnage de Dracula à Bram Stoker.  

Visite de l’église de la colline qui abrite un superbe retable à volets. 

Retour vers Bazna et promenade en carriole pour la visite de la citadelle de Boian dotée de remparts circulaires. Déjeuner en cours de visite. Dîner avec folklore local et logement. 

 

Jour 4 : BAZNA, TARGU MURES, BISTRITA, CAMPULUNG (300 km)

Roumanie-2018-jour-4bis.jpg

Route vers Targu Mures, centre politique, culturel et économique de première importance. 

Tour panoramique : la Préfecture au toit de tuiles vernissées et dotée d’un campanile haut de 60 m, la citadelle et le palais de la Culture inauguré en 1913, édifice emblématique de la Sécession transylvaine. Visite de l’église orthodoxe. Continuation vers Bistrita, centre de commerce et d’enseignement majeur au Moyen Age, et tour panoramique : les remparts, la cathédrale, les arcades gothiques de la place centrale. Découverte de la Moldavie et de la Bucovine, "le pays des hêtres", région bucolique aux merveilleux paysages et traditions bien ancrées. Villages aux maisons multicolores, foyers chaleureux, splendeurs des églises et raffinement esthétique et ancestral de la civilisation paysanne constituent ici une inépuisable source d’émerveillement. 

A Vama, visite d’un atelier artisanal d’œufs peints, travaillés avec des couleurs végétales.

Déjeuner en cours de visite. Dîner et logement dans la région de Campulung Moldovenesc.

 

Jour 5 : CAMPULUNG, VORONET, GORGES DU BICAZ, PREDEAL                       (410 km)

Roumanie-2018-jour-5bis.jpg

Visite du monastère de Voronet et de ses fresques exceptionnelles et uniques à la couleur dominante, bleu, qui ont fait sa renommée. De plan tréflé et bâti en 1488, qualifiée de Sixtine de l’Orient, chef d’œuvre de l’art sous l’influence byzantine, l’église est un des plus beaux monuments de rite orthodoxe du monde.  

Traversée par une route spectaculaire au décor sauvage des gorges du Bicaz via le barrage naturel du lac Rouge, résultat d’un glissement de terrain survenu en 1838. En cours de visite, déjeuner hongrois dans le splendide pays des Sicules, ethnie magyare attachée à son identité et son patrimoine qui affirme être descendante des Huns. Annexé par la Roumanie au sortir de la première guerre mondiale, le pays des Sicules vit aujourd’hui en marge de son pays d’origine, mais préserve encore son particularisme. 

Retour en Transylvanie. Dîner et logement à Predeal.

 

Jour 6 : PREDEAL, BRAN, BRASOV, PREDEAL (140 km)

Roumanie-2018-jour-6bis.jpg

Départ pour Bran. Perché sur un rocher, visite du célèbre et romantique château associé à la légende de Dracula. Construit au XIIIème s. par des chevaliers de l’ordre teutonique, il fut offert à la reine Marie en 1920 qui en fit une résidence d’été.               

Continuation vers la cité cossue de Brasov ou Kronstadt en allemand, surplombée par la colline Tâmpa : visite du cœur historique et médiéval avec la place du conseil, l’église orthodoxe ou l’église noire, principal monument gothique du pays et lieu de culte luthérien le plus important de la région qui renferme le plus grand orgue d’Europe de l’Est, et l’un des plus anciens au monde. Route pour Harman et visite de l’église fortifiée.

Déjeuner en cours de visite. Dîner typique avec musique roumaine à Poiana Brasov, station de montagne la plus réputée du pays. Retour à Predeal. Logement.  

 

Jour 7 : PREDEAL, SINAIA, TARGOVISTE, BUCAREST (190 km) 

Roumanie-2018-jour-7bis.jpg

Route pour Sinaia. Au cœur d’un superbe parc, visite du,ancienne résidence d’été de la famille royale, construite par le roi Carol 1er. Ce fut l’une des demeures princières les plus modernes de l’époque avec électricité et chauffage central. Peintures, mobilier, collection d’armes, tapisseries, boiseries, vitraux témoignent d’une extrême richesse et de styles divers issus de la Renaissance allemande.

Continuation pour Targoviste, capitale de la Valachie de 1418 à 1659. 

Tour panoramique de la ville qui conserve de belles traces de son passé puis visite de l’ancienne caserne militaire transformée en musée où fut fusillé le couple Ceausescu le 25 décembre 1989 et qui fit basculer l’histoire de la Roumanie : la salle improvisée en guise de tribunal a été recréée avec le box des accusés et les bancs de l’avocat, du procureur et du juge,  tandis que les lits en fer où les époux passèrent leurs trois dernières nuits et le mur d’exécution n’ont pas bougé.

Puis, retour vers Bucarest.

Déjeuner en cours de visite. Dîner typique en ville, et logement.

 

Jour 8 : BUCAREST - PARIS aéroport Charles de Gaulle 

Roumanie-2018-jour8.jpgPetit-déjeuner.

Tour panoramique de Bucarest, capitale passionnante que l’on surnomma entre les deux guerres “le petit Paris“ et imprégnée de nos jours par les grands courants architecturaux de la fin du XIXème siècle et du XXème  siècle : arrêt photo au colossal palais du Parlement, second bâtiment le plus grand du monde (après le Pentagone), monument controversé, inachevé, le plus célèbre de la ville et symbole en démesure de la mégalomanie d’un homme.

Puis visite de l’église du Patriarcatdédiée aux saints empereurs Elena et Constantin et du musée du Village, écomusée avant-gardiste créé en 1936 rassemblant près de 300 constructions récupérées aux quatre coins du pays. 

Transfert vers l’aéroport de Bucarest.

Assistance aux formalités d’embarquement et 14H50 envol à destination de Paris CDG sur vol régulier direct Air France. 17H00 arrivée Paris 

 

 Remarque : L’ordre et jour des visites sont sujets à modification en fonction de raisons techniques ou impératifs locaux  (horaires d’ouverture/fermeture des musées et des sites (et jours fériés). Le programme sera toutefois intégralement respecté.